Moulures et corniches en plâtre

Pour réaliser une moulure ou une corniche, le principe est simple :

  • La forme désirée est découpée à la scie sauteuse dans une tôle de métal.
  • La tôle est fixée dans un gabarit de bois.
  • On installe deux guides parallèles sur lesquels on pourra faire glisser le gabarit.
  • On rempli de plâtre et l’on tire le gabarit pour que la forme découpée dans la tôle dessine la corniche ou la moulure.

On peut tirer les moulures à plat sur un plan de travail et les coller ensuite.

On tire les corniches, en général, directement en place après avoir solidement armé le mur (fer, fil, grillage…).

Le principe de réalisation d’une corniche :

Une tôle de métal est découpée à la forme souhaitée pour la moulure.
Une tôle de métal est découpée à la forme souhaitée pour la corniche.
La forme de métal va dessiner précisément le profil de la corniche.
La forme de métal va dessiner précisément le profil de la corniche.

Tirer des moulures en plâtre :

Il est très difficile de découper une plaque de métal pour dessiner le profil d’une moulure. La meilleure solution est d’acheter un jeu de deux fers à toupie (machine de menuiserie). On les trouve à moins de 15€ sur internet et de nombreux profils sont disponibles (voir notre carnet d’adresses).

La forme découpée de la moulure est fixée dans un gabarit.
Le fer à toupie est fixé dans un gabarit en bois.
Ici, deux rails métalliques de placoplâtre sont utilisés pour servir de guide au gabarit.
Ici, deux rails métalliques de placoplâtre sont utilisés pour servir de guide au gabarit.
Le gabarit est placé sur les guides.
Le gabarit est placé sur les guides.

Avant de couler votre plâtre, vous pouvez l’armer avec de la filasse. En général, nous n’armons pas les moulures. En effet, les murs anciens étant rarement droits, elles se casseront à la pose et il faudra faire des reprises. La filasse n’a donc que peu d’intérêt.

Et ne vous inquiétez pas pour ces petites cassures, elles se reprendront très facilement avec le deuxième fer une fois que les moulures seront en place et elles leur donneront de la vie.

On prépare une petite quantité de plâtre.
On prépare une petite quantité de plâtre.

Le meilleur plâtre pour tirer des moulures est un plâtre fin à prise rapide : un plâtre de Paris, un plâtre de moulage type Molda 3…

Le plâtre est coulé délicatement et l'on tire d'une passe le gabarit le long des guides.
Le plâtre est coulé délicatement puis l’on tire lentement et d’une traite le gabarit le long des guides.

On ne fait qu’une passe de gabarit à chaque coulée de plâtre. Il ne faut pas chercher à revenir tant que la matière n’a pas séché quelques minutes : mieux vaut réaliser plusieurs passes que de tout gâcher en voulant aller trop vite.

La première passe est assez grossière.
La première passe est assez grossière.

Une fois que la première coulée de plâtre a séché, on en prépare une seconde que l’on coule à nouveau entre les guides.

Pour cette seconde couche, on a besoin de beaucoup moins de plâtre et il vaut mieux le faire assez liquide.

Avec l'expérience, on arrive rapidement à réaliser une moulure en trois passes.
Avec l’expérience, on arrive rapidement à réaliser une moulure en trois passes.

Il ne reste plus qu’à attendre que le plâtre durcisse avant d’enlever les guides et de mettre la moulure à sécher plusieurs jours avant de la poser.

Les moulures en plâtre sont prêtes à être posées.
Les moulures en plâtre sont prêtes à être posées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :