La peinture à la colle de peau

Peindre sur un support fermé ou sur du bois avec un badigeon à la chaux n’est pas possible sans trafiquer significativement, et de manière onéreuse, votre mélange. En revanche, une peinture à la colle de peau aura une très bonne tenue dans le temps.

Cette peinture a un effet mat incomparable. Sa transparence donne une superbe profondeur aux couleurs qui, comme avec toutes les belles peintures, changeront avec la lumière.

Elle s’emploie toujours à chaud, chauffée au bain-marie. Ne la faites jamais bouillir sinon elle perdra ses qualités et vous n’aurez plus qu’à la jeter.

Sachet de colle de peau de lapin en grains.
Sachet de colle de peau de lapin en grains.

La colle de peau, qu’est-ce que c’est?

La colle de peau est une colle animale tirée de la peau de lapin. Elle se présente, en général, sous forme de granulés à dissoudre dans l’eau froide.

Avec la caséine c’est la seule colle naturelle que l’on puisse employer en peinture, les colles de farine étant à proscrire. La colle d’os à les mêmes propriétés, elle est moins chère mais plus cassante que la colle de peau de lapin.
Dans les beaux arts, la colle de peau s’emploie en encollage et en enduction (gesso) afin de préparer le support. Elle le rend moins poreux mais elle conserve une bonne absorption. Le fond à la colle de peau est ainsi plus absorbant qu’un fond enduit avec une préparation à l’huile. Les encollages à la colle de peau sont « réversibles », c’est-à-dire qu’en présence de chaleur et d’humidité le support pourra être décollé à nouveau.

Ce principe de « réversibilité » fait des peintures à la colle de peau des supports fragiles, incompatibles avec l’humidité et donc le lessivage. Il ne faut pas les utiliser à l’extérieur ou dans des lieux humides.

Préparation de la peinture à la colle : bien peser chaque élément.
Préparation de la peinture à la colle : bien peser chaque élément.

 La recette

En général, pour couvrir une surface de 10m2 (avec deux ou trois couches), nous comptons :

  • 2l d’eau, 160g de granulés de colle (dosage de 60 à 80g/l d’eau),
  • Entre 400g et 600g de craie (ou de sulfate de baryum – voir l’article sur les couleurs à la chaux)
  • et un dosage de pigments naturels n’excédant pas 25% du poids total de la charge (la craie).

Le nombre de couches à passer dépendra du support, de sa couleur (sombre ou clair) et de l’effet que vous souhaitez obtenir (le nombre de couches dépend souvent du pouvoir de coloration des pigments utilisés : quand je prévois d’en passer plusieurs, je réduis le dosage de ma colle à 60g/l).

Pour préparez la peinture, il faut laisser les grains de colle se gorger d’eau et se diluer pendant une douzaine d’heures.

La colle est ensuite chauffée au bain-marie (sinon elle cuira au fond du récipient) en prenant soin de ne jamais la laisser bouillir. La charge et les pigments sont ensuite rajoutés. Le mélange doit être homogène, sinon il faudra le passer au chinois ou au tamis fin.

La peinture que vous obtenez est très liquide et ne se travaillera pas du tout comme celles du commerce. Elle se pose, plus qu’elle ne se passe. Privilégiez les mouvements en croix qui donneront de la nuance et évitez de revenir sur les partie que vous venez de peindre, vous passerez une autre couche quand elle sera bien sèche (quand le doigt ne colle plus et ne porte plus de trace d’humidité).

La peinture à la colle de peau se passe toujours à chaud. L’idéal est d’utiliser une plaque électrique sur laquelle on laissera son récipient en chauffe. Faites attention aux coulures : elle figent très rapidement, donc effacez-les au fur et à mesure avec votre brosse.

Maintenant que vous connaissez la technique, vous n’avez plus qu’à jouer avec les couleurs.

Peinture à la colle de peau de lapin avec un pigment "Rouge laqué France" dosé à saturation (25% de la charge), 80g de colle et 400g de craie par litre d'eau.
Une peinture à la colle de peau de lapin réalisée avec un pigment « Rouge laqué France » dosé à saturation (25% de la charge), 80g de colle et 400g de craie par litre d’eau.

Comment passer la peinture à la colle de peau?

Comme pour un badigeon à la chaux, il faut oublier les logiques de pose des peintures du commerce.

De prime abord, vous serez surpris par la consistance très liquide de la peinture et par sa transparence. C’est normal : la teinte va s’opacifier en séchant.

Une peinture à la colle se brosse, elle ne se tire et ne se lisse pas. Il faut travailler par petites surfaces et brosser en X pour créer des nuances harmonieuses (c’est ma manière de faire mais rien ne vous empêche d’en trouver d’autres).

Avec ce type de peinture, il est très difficile d’obtenir un aplat de couleur uniforme et encore plus lorsque vous travaillez des tonalités foncées. La brosse à badigeon ne donne pas de bons résultats (à part pour la première couche), elle se charge trop, coule, laisse des traces… Il vaut mieux utiliser un spalter plat large  avec des soies naturelles relativement souples. La qualité du matériel reste bien sûr essentielle.

Plus d’informations sur la mise en œuvre de cette technique dans l’article : Une décoration très « à l’anglaise ».

  11 comments for “La peinture à la colle de peau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :