Longueur admissible d’un conducteur électrique

Le problème

Les câbles électriques sont généralement en cuivre, un métal considéré comme un excellent conducteur. Ce constat est a priori vrai sur les courtes distances, mais dès que la longueur devient importante, la perte par effet Joule (échauffement) n’est pas négligeable surtout pour de fortes intensités.

La solution

Vous avez souscrit un contrat de 12 kW auprès d’EDF, votre compteur est placé en bordure de terrain alors que votre maison est situé 60 m plus loin. Vous devez donc tirer une ligne, mais de quelle section ?

Le tableau suivant vous donne la réponse.

Il est valable pour un courant monophasé sous 220 V en prenant un coefficient cos α = 1 (kW = kVA, appareils résistifs) pour une ligne en cuivre en s’autorisant une chute de tension de 3% maximum.
 P signifie puissance consommée en kilowatt (kW) et I, intensité du courant correspondant en ampères (A).

Les distances admissibles sont en mètres.
 Ces informations proviennent d’une documentation de la société Câblerie Daumesnil.

Longueur admissible d'un conducteur électrique
Longueur admissible d’un conducteur électrique

Comment utiliser ce tableau :

Question : Vous avez souscrit auprès d’EDF un contrat de 12 kW et votre compteur a été placé en bordure de votre terrain alors que votre maison est situé 60 m plus loin. Vous devez donc tirer une ligne, mais de quelle section ?

Réponse : Une section de 25 mm2 autorise pour 12 kW une longueur de 70 m, donc 25 mm2

Question : Est-ce judicieux ?

Réponse : Non
, car si vous envisagez ultérieurement d’augmenter le calibre de votre compteur à 18 kW, la longueur ne doit alors pas dépasser 47 m pour une section de 25 mm2.

Une section de 35 mm2, vous aurait permis d’atteindre vos 60 m sans échauffement.

La bonne réponse est 35 mm2.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :